Que vous choisissiez de cuisiner du porc ibérique (Pata negra) ou du porc noir de Bigorre, une bonne connaissance des différents morceaux du cochon se révèle essentielle. En effet, ces pièces de viande présentent chacune leurs particularités distinctives qui influent sur leur préparation et leur cuisson. Découvrez alors au menu de cet article tout ce que vous devez savoir sur les viandes d’exception que représentent le secreto, la pluma et la presa de porc.

Les différences entre le secreto, la pluma et le presa de porc

Depuis quelques années maintenant, les coupes gourmandes du porc ibérique reviennent à la mode chez les chefs. Ceux-ci affectionnent d’ailleurs tout particulièrement trois délicieux morceaux que sont le secreto, la pluma et la presa. Tout de suite le point sur les différences qui existent entre ces pièces de viande.

Le secreto

Souvent appelé carbonade dans certaines régions de France, le secreto se situe près de l’épaule sous le lard. Concrètement, cette pièce mythique se trouve à l’arrière de la joue du cochon ibérique. Elle s’avère difficile à prélever, ce qui explique son nom. Les restaurants lui ont permis de redevenir à la mode ces dernières années, sa consommation en tant que produit frais s’étant répandue.

Le secreto se caractérise par son goût unique et possède une jutosité très équilibrée. Relativement moins tendre que la pluma, il dévoile effectivement des saveurs inimitables de fruits secs (noix et noisettes). Il se distingue également par la couche de graisse striée qui le recouvre. Composé de fibres musculaires et de graisse entremêlées, il forme un filet d’environ 150 à 200 g.

La pluma

La pluma fait aussi partie des morceaux rares du porc ibérique. De fait, celui-ci n’en compte que deux (de part et d’autre de l’épine dorsale). En réalité, c’est un petit muscle situé à la pointe de l’échine, à l’arrière de la colonne vertébrale et à l’extrémité du lomo. De forme triangulaire, cette pièce de viande se présente comme une plume, d’où son appellation. Ayant la cote auprès des grands chefs étoilés, elle constitue généralement le morceau préféré des viandards. D’ailleurs, sa consommation est en augmentation exponentielle depuis plusieurs années maintenant.

La pluma se caractérise par sa tendreté et son fondant, mais surtout l’équilibre parfait entre sa chair et son gras. En effet, comme c’est un muscle peu sollicité fortement infiltré de graisse insaturée, elle se montre à la fois tendre et persillée. Elle surprend par son incomparable goût de noisette et sa texture ainsi que sa richesse aromatique.

La presa

Un cochon ibérique possède deux presses, d’environ 500 g chacune. Située à l’avant du lomo, près de la palette, la presa représente la partie centrale de l’échine. De forme ovale, c’est un morceau de viande très rouge qu’on peut facilement confondre avec du bœuf.

Par rapport au reste des coupes ibériques, la presa se révèle plus grasse et plus tendre. D’ailleurs, elle est tout particulièrement recherchée pour son moelleux qui s’explique par son excellent taux d’infiltration. Effectivement, elle affiche une belle proportion de graisse insaturée qui lui donne son goût exceptionnel de noisette et de sous-bois. Elle figure parmi les parties les plus savoureuses du porc ibérique.

À noter que même si la presa est parfois séchée, elle conserve son moelleux.

Nos conseils de cuisson pour une dégustation gourmande

Savoir faire la différence entre le secreto, la pluma et la presa de porc s’avère primordial pour tirer parti de leurs caractéristiques et de leurs atouts. Pour un moment de dégustation agréable en famille ou entre amis, retrouvez ci-après les meilleures manières de cuisiner ces délicieux morceaux de viande.

Comment réussir la cuisson d’un secreto de porc ?

Traditionnellement, le secreto s’apprête en grillade à la plancha. Dans ce cas, il est vivement conseillé de faire griller le morceau entier et de le découper après la cuisson. Comptez alors 4 minutes par face pour une cuisson rosée.

Vous pouvez également cuire votre pièce de viande de porc au barbecue. Préférez dès lors une cuisson rosée pour ne rien rater de votre dégustation. Néanmoins, le secreto peut tout aussi bien être saisi dans une poêle à feu vif. Il se cuit ensuite doucement à l’huile d’olive pendant 5 à 7 minutes (cela dépend de l’épaisseur du morceau).

En outre, cette pièce rare du cochon ibérique peut tout à fait s’utiliser pour réaliser de la viande hachée. Ainsi, vous pouvez vous en servir pour préparer des boulettes de viande ou des hamburgers. Pour obtenir un succulent secreto de porc haché, privilégiez une cuisson longue à basse température.

Comment cuisiner la pluma de porc ?

L’une des meilleures façons de profiter de toute la saveur de la pluma est de la griller à la plancha. Elle se cuit alors à feu vif en faisant attention à la laisser bien se brûler à l’extérieur. Toutefois, vous devez également vous assurer qu’elle reste bien tendre à l’intérieur.

Une autre manière de cuisiner la pluma de porc, c’est de la passer à la poêle aller-retour. Autrement dit, il convient de la sauter très rapidement d’un côté, puis de l’autre. Cela permet de bénéficier d’une viande brune à l’extérieur et encore crue ou légèrement cuite à l’intérieur.

Quoi qu’il en soit, ce morceau exquis se déguste rosé et s’apprête sans matière grasse. Il ne nécessite pas beaucoup de condiments pour être apprécié des amateurs de viande. Par ailleurs, vous avez parfaitement bien la possibilité de braiser cet extrait du lomo. Celui-ci se montre en effet très bon en ragoût. D’ailleurs, comparé à d’autres parties du cochon ibérique, il supporte davantage la cuisson.

Comment cuire correctement la presa de porc ?

De crue à bien grillée, la presa se prête à différentes formes et recettes. Ce morceau de porc peut notamment se savourer :

  • En tartare : c’est sans aucun doute la seule partie du cochon à se manger de cette façon. Il suffit de l’assaisonner comme un morceau de bœuf (recette traditionnelle du steak tartare).
  • Sec : la presse est séchée, puis affinée sous la forme d’un saucisson. Elle peut se retrouver sans complexe dans une assiette de jambon ibérique.
  • En tataki : il convient de faire mariner la viande et de la saisir rapidement de manière que le cœur reste cru.
  • En carpaccio : coupez la presa de porc en fines tranches à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Marinez-les ensuite à l’huile d’olive avant de finir avec quelques copeaux de foie gras par exemple.

Autre préparation idéale pour déguster cette coupe ibérique : les grillades à la plancha. Effectivement, grâce à la quantité de graisse qu’elle contient, la presse est tout simplement délicieuse grillée à la plancha. En outre, elle supporte absolument les cuissons au barbecue et au four (à 230 °C au four traditionnel). En tout cas, vous devez opter pour une cuisson rosée à cœur si vous souhaitez avoir un plat qui dégage les arômes les plus agréables.

Autres recommandations à considérer pour la cuisson des morceaux de porc ibérique

Pour une cuisson réussie de votre pièce de viande de porc, plusieurs points sont à ne pas négliger :

  • Ne cuisinez pas le secreto, la pluma ou la presa immédiatement après sa sortie du réfrigérateur ou du congélateur. Il faut d’abord porter votre morceau à température ambiante.
  • Salez votre coupe ibérique avant de la faire cuire.
  • Préchauffez le four avant d’y mettre votre presa de porc.

En ce qui concerne les accompagnements, tout dépend bien évidemment du mode de cuisson. Cependant, voici quelques idées qui peuvent vous inspirer pour un repas convivial et savoureux :

  • Patatas bravas, l’une des tapas les plus typiques d’Espagne. Pour en préparer, vous n’avez qu’à rissoler des pommes de terre à l’olive. Enfin, servez avec de la sauce épicée aux tomates, aux oignons et à l’ail frits.
  • Légumes verts, épinards ou autres.
  • Purée ou pommes cuites.
  • Champignons de saison.
  • Sauces : au chorizo, à la moutarde, au porto ou aux piquillos (poivron doux de Navarre).

Désormais, vous disposez de toutes les clés en main pour différencier le secreto de la pluma ou de la presa de porc. De même, vous avez un aperçu de ce que vous pouvez concocter avec ces délicieux morceaux de viande. Quoi qu’il en soit, une expérience gustative étonnante vous attend !

Les autres morceaux de porc :

Nos derniers articles
25
nov. 21

Quelles sont les plus belles viandes pour les fêtes de Noël ?

Noël arrive bientôt et la plupart d’entre nous salivent déjà à l’idée de tous les bons petits...
24
nov. 21

Quels morceaux choisir et comment réussir sa pierrade ?

Quoi de mieux qu’un plat concocté autour d’une pierrade pour un repas plein de convivialité en...