Les Tbones, les tomahawks et les côtes de bœuf demeurent des incontournables dans les parties de grillade. Effectivement, ces morceaux constituent d’excellents choix pour profiter d’une bonne tranche de viande tendre et juteuse. Néanmoins, il est important de souligner que ces trois types de découpes aux aspects divers se cuisinent différemment pour ressortir leurs saveurs respectives. De fait, ils impliquent à la fois un mode et un temps de cuisson dissemblables. Alors, comment distinguer les Tbones, les tomahawks et les côtes de bœuf ? De quelle manière les préparer ? Voici le guide à ce sujet.

Tbones, Tomahawks et côtes de bœuf : quelles différences ?

Tbones, Tomahawks, côtes de bœuf

Le Tbone, le tomahawk et la côte de bœuf dérivent tous du faux-filet et du filet, les parties les plus nobles de la viande de bœuf. Toutefois, ils possèdent chacun leurs propres caractéristiques.

La découpe

  • Le Tbone ou le steak d’aloyau se reconnaît par sa découpe en forme de T.
  • Le tomahawk ou ribsteak rappelle la hache utilisée par les Nord-Amérindiens lors de la guerre, d’où son nom. Effectivement, cette pièce de viande adopte une forme de hache avec l’os entier du plat de côte manchonné.
  • La côte de bœuf est un faux-filet avec l’os scié.

L’aspect de la viande

  • La bavette d’aloyau comporte des fibres longues et peu serrées.
  • Le tomahawk renferme une graisse intramusculaire située au centre de la pièce.
  • La côte de bœuf se caractérise par son aspect persillé.

L’origine des morceaux

  • Le Tbone correspond à la tranche prise à contresens du filet mignon.
  • Le tomahawk vient d’une découpe spécifique de l’entrecôte.
  • La côte de bœuf provient du dos du bœuf, plus précisément, du muscle entre la cinquième et la onzième côte.

Le temps de cuisson

Le Tbone requiert entre 20 secondes à 2 minutes. Quant au tomahawk, il nécessite une minute alors que la côte de bœuf demande entre 7 à 15 minutes de cuisson pour chaque côté de la viande.

Guide de cuisson des Tbones, tomahawks et côtes de bœuf

Le Tbone, le tomahawk et la côte de bœuf répondent aux exigences des gourmands et gourmets si vous respectez leur cuisson et si vous savez comment les valoriser. En effet, ces pièces figurent dans la catégorie des viandes les plus généreuses et les plus nobles du bœuf. Ainsi, nous vous livrons toutes les astuces pour les cuire dans les règles de l’art et sublimer toutes vos préparations.

Prêt à vous mettre aux fourneaux ?

Comment cuisiner le Tbone ?

Le Tbone, cette pièce de viande magistrale, convient aussi bien pour la haute gastronomie que les parties de barbecue. Pour obtenir une coction parfaite, veuillez la sortir de votre réfrigérateur au moins deux heures en avance. Cela évite les chocs thermiques et ainsi la rétraction de votre beau morceau de viande. Bien évidemment, pendant ce laps de temps, assurez-vous de la conserver dans une assiette avec un film alimentaire.

En ce qui concerne sa cuisson, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Saisi à la poêle,
  • Rôti au four
  • Grillé au barbecue.

Dans tous les cas, la préparation reste la même. Tout d’abord, vous décongelez la viande. Puis, vous préchauffez le matériel de cuisson. Ensuite, vous procédez à la cuisson.

Même si le temps de cuisson générale dure entre 20 secondes à 2 minutes, cela change en fonction du résultat voulu. De fait, pour une viande bleue, 5 minutes suffisent. Alors que pour une viande saignante, vous rajoutez 2 minutes de plus à la cuisson. Sans oublier la viande à point qui demande une cuisson entre 7 à 8 minutes. À vous de choisir celle qui vous plaît !

L’étape finale consiste à placer votre Tbone dans un papier aluminium pour conserver sa chaleur et répartir cette dernière de manière homogène. Après 5 à 10 minutes, servez votre Tbone avec des frites ou des sautés de légumes en guise d’accompagnement.

Comment cuisiner le tomahawk ?

Comme c’est un morceau généreux, le tomahawk demande une cuisson pointilleuse afin de garder sa délicatesse et son jus exceptionnel. Pour ce faire, choisissez l’une des trois techniques suivantes.

Le tomahawk grillé directement au barbecue

Ici, il s’agit de mettre le tomahawk en contact direct avec l’ustensile de cuisson (plancha, grill, charbon de bois, etc.). Et ce, afin d’obtenir une viande à l’aspect doré et grillé. Par conséquent, après le préchauffage du barbecue, placez le morceau de tomahawk et baissez la température à feu moyen. Terminez ensuite la cuisson au bout de 15 à 20 minutes.

Le tomahawk grillé indirectement au barbecue

Contrairement au mode de cuisson précédent, celui-ci évite le contact direct avec le barbecue afin d’obtenir un beau rôti. En d’autres termes, vous placez la pièce de viande sur le côté froid du barbecue lors de la cuisson. Vous saisissez chaque morceau le temps de cinq minutes avant de le retirer du feu. Puis, vous le laissez reposer pendant 15 minutes. Une fois ce laps de temps écoulé, réchauffez votre grill et marquez chaque côté du tomahawk pendant une à deux minutes.

Le tomahawk cuit sous vide

Optez pour ce mode de cuisson si vous désirez préserver au maximum la saveur et les nutriments de votre tomahawk. D’autant plus si vous souhaitez cuire votre steak de manière uniforme et à la bonne température.

Pour cette méthode de cuisson, mettez votre tomahawk dans un sac alimentaire. Puis, plongez-le dans un bain d’eau chaude chauffée à basse température. Une fois cuit, terminez votre préparation à la poêle pour obtenir le côté croustillant de la viande.

Comment cuisiner la côte de bœuf ?

Les règles de préparation du Tbone s’appliquent tout autant à la côte de bœuf (et au tomahawk aussi d’ailleurs). Par contre, si de manière générale, nous conseillons de saler les viandes à la fin de leur cuisson, la concoction de la côte de bœuf déroge à la règle. Ainsi, assaisonnez-la avant la cuisson et évitez de la piquer.

Néanmoins, elle peut également se cuire au four à 240 °C pendant 10 minutes pour 500 g, après la cuisson à la poêle. D’autre part, vous pouvez la griller et la savourer avec vos sauces favorites.

Bonne dégustation !

Nos derniers articles
25
nov. 21

Quelles sont les plus belles viandes pour les fêtes de Noël ?

Noël arrive bientôt et la plupart d’entre nous salivent déjà à l’idée de tous les bons petits...
24
nov. 21

Quels morceaux choisir et comment réussir sa pierrade ?

Quoi de mieux qu’un plat concocté autour d’une pierrade pour un repas plein de convivialité en...