Frais, laqués au miel et au gingembre ou marinés dans un mélange épicé aux mille senteurs, les travers de porc ou ribs (selon que l’on adopte ou non l’appellation américaine) sont un vrai régal jusqu’à l’os. Oui, c’est gras, c’est sucré, mais au diable les kilos, c’est tellement bon. On ne va pas se mentir ! Délicieusement parfumée et follement savoureuse, la star incontestée des barbecues est un véritable plaisir à dévorer seul, en famille ou entre amis. Et avec les doigts, s’il vous plaît ! Mais déjà, connaissez-vous réellement ce que sont les ribs ? Tout spécialement pour vous, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur ce morceau de viande succulent à souhait.

Qu’est-ce que le coustous, travers de porc ou ribs ?

Dégustés depuis des siècles au Pays de l’Oncle Sam lors des copieux barbecues, mais aussi en Chine dans une variante laquée ou caramélisée, les coustous correspondent aux morceaux de viande tirés des quatorze côtes de l’animal. Celles-ci sont rattachées à la cage thoracique juste en dessous des membres antérieurs. Sous le couteau du boucher, les ribs sont tronçonnés entre les côtes et la poitrine du cochon. Une fois les travers de porc parfaitement cuits, la graisse de la viande fond et enrobe les cartilages rendant les côtes incroyablement tendres et fondantes en bouche. D’un autre côté, la frugale viande intercostale sublimée par le gras cuit se déguste, quant à elle, bleue, saignante, à point ou bien cuite.

En plus d’être succulent, sachez que le travers de porc offre de nombreux apports nutritionnels. En effet, comme toute autre partie du cochon, ce morceau de viande couvre une grande partie de vos besoins journaliers en vitamine B12, en vitamine D, en protéines et en fer. Ce morceau de viande fournit également du sélénium et du zinc. Des nutriments essentiels qui participent au bon fonctionnement de votre système neuromusculaire et immunitaire !

Les ribs, une belle pièce de viande à choisir et à conserver avec soin

Selon l’utilisation que vous en ferez, le travers de porc se choisit frais, demi-sel ou mariné. Quoi qu’il en soit, on reconnait un bon morceau à sa jolie teinte rosée, sa graisse bien blanche et sa chair bien ferme au toucher. Vous pouvez le choisir avec des bandes plus ou moins charnues et grasses en fonction de vos envies. Toutefois, pour apporter du moelleux à la dégustation, préférez-le légèrement gras.

Par ailleurs, si le travers de porc est plus savoureux lorsqu’il est cuisiné après son achat, rien ne vous empêche de le conserver au réfrigérateur jusqu’à 3 jours dans son emballage d’origine. De même, vous pouvez congeler vos morceaux et les conserver jusqu’à 6 moins. Petite astuce : pour que vos ribs gardent toutes ses qualités gustatives, sortez-les du congélateur plus tôt et placez-les quelques heures à température ambiante avant la cuisson.

Les différentes façons de cuisiner les ribs

Si le travers de porc cuit au barbecue pendant l’été est particulièrement prisé par les férus de viande grillée et caramélisée, il peut aussi se cuisiner différemment. En effet, les ribs font partie de ces viandes de porc qui se prêtent à toutes les cuissons. Vous pouvez ainsi les frire, braiser ou fumer, cuire au four ou à la cocotte. D’ailleurs, chaque pays et chaque culture a sa manière de préparer cette viande.

Cuisson des travers de porc au barbecue

Pour une préparation parfumée, onctueuse et sublimée d’un léger goût fumé qui ravira tous les sens, la cuisson au barbecue est à privilégier. Dans ce cas, les ribs doivent être marinés dans un mélange d’épices, de moutarde (douce ou mi-forte), de vinaigre balsamique, d’herbes aromatiques et de miel par exemple. Une fois la viande bien enrobée de la marinade, laissez-la reposer au moins 1 h 30 au frais (toute la nuit dans l’idéal). Ensuite, lorsque les braises de votre barbecue se révèlent bien rouges, déposez vos morceaux là où il y a moins de braises. En ce qui concerne la durée de la cuisson, comptez environ 30 minutes en les retournant de temps en temps. Bien sûr, vous pouvez éventuellement réajuster la durée en fonction des morceaux et de vos préférences.

Cuisson au four

Pour la cuisson au four de vos coustous ou travers de porc, plusieurs techniques sont possibles. Dans tous les cas, il convient toujours de mariner vos morceaux au moins 1 heure avant de les enfourner. Cela étant afin qu’ils s’imprègnent de la saveur de votre marinade. Pendant ce temps, préchauffez le four à 220 °C. Une fois vos ribs bien marinés, égouttez-les et réservez la marinade. Badigeonnez par la suite vos travers de marinade et disposez-les sur la grille sans les superposer. Enfournez pendant 10 minutes, puis retournez et badigeonnez vos morceaux à nouveau. Recommencez l’opération toutes les 10 minutes pendant environ 45 minutes ou plus selon vos préférences afin que la viande ne se dessèche pas.

Travers de porc en cocotte

Recette simple, rustique et réconfortante, le travers de porc cuit à la cocotte constitue sans aucun doute le plat à ne surtout pas manquer par temps froid ou pluvieux. Pour réussir cette cuisson dans les règles de l’art, préférez les travers demi-sel. Dans cette variante, faites revenir les travers de porc dans une cocotte. Puis, faites-les cuire dans un bouillon de volaille parfumé au vin blanc. Ils vont à coup sûr ravir les papilles, notamment si vous les accompagnez de légumes et d’un bon pain de campagne.

Cuisiner les ribs à la poêle

Facile à réaliser, cette méthode de cuisson ne manquera pas de vous satisfaire. Concrètement, vous devez d’abord faire chauffer la poêle avec un peu d’huile d’olive ou bien une pointe de beurre. Une fois la poêle chaude, déposez vos ribs et grillez pendant 5 minutes à feu vif. N’oubliez pas entre temps de les retourner. Ensuite, faites-les cuire à feu moyen durant 20 minutes en les retournant régulièrement. C’est prêt !

Maintenant que vous savez tout de ces délicieux morceaux de porc fondants, croustillants et juteux. Il ne vous reste donc plus qu’à déguster !

A lire aussi :

Nos autres articles
17
nov. 20

Guarda Pampa investit dans sa vitrine digitale de viandes d’exception

Guarda Pampa met en ligne son nouveau site Internet pour vous proposer un meilleur service,...
17
nov. 20

L’Argentine et l’Uruguay : deux paradis de la viande

Imaginez des immenses pâturages à perte de vue en Argentine. Bienvenue dans la pampa ! Ici,...
Guarda Pampa
  • Domaine de Belfontaine - 33270 Bouliac
  • 05 35 54 58 08
  • contact@guardapampa.fr